mercredi 5 octobre 2016

Exposition d'orchidées à Vertou

Voilà quelques nouvelles de ma part, cela fait un moment que je n'en avais pas donné.
Dimanche dernier j'étais à une exposition d'orchidées à Vertou, près de Nantes et je n'y ai pas seulement fait quelques belles photos, mais je me suis aussi acheté deux nouvelles orchidées.
Malheureusement, l'objectif de mon appareil photo était cassé et du coup ça se voit sur les photos, certaines sont un peu flou.

Dans le halle d'entré il y avait un beau stand avec quelques orchidées mais aussi des œuvres d'art japonais.






L'organisation de l'exposition était comme d'habitude : au centre il y avait des espaces plantés et décorés et aussi une exposition dans l'exposition, mais je vous en dirai plus à la fin de l'article. Tout autour étaient les stands de vente des exposants. D'ailleurs, juste à l'entré du hall était mon vendeur d'orchidée préféré : Les Orchidées de la Belle Etoile.





Voici en petit choix des orchidées que l'on pouvait acheter chez lui :





Et maintenant les autres espaces plantés :









Il y avait un bon choix d'orchidées aux stands et aux stands japonais ou coréen, il y avait même des orchidées peu commun, ce qui change des Phalaenopsis et autre "orchidées de grandes surfaces".



Par contre, les prix étaient assez élevés, comme cela se fait malheureusement sur des expositions d'orchidées.

Au fait, je me suis acheté une Sophronitis cernua et une Psychopsiella limminghei. Je vous montrerai des photos d'elles un peu plus tard. L'une d'entre elles a déjà pris possession de sa nouvelle place sur une racine dans mon orchidarium, l'autre attend encore une idée de ma part pour savoir où je vais la mettre.

Mais maintenant sur l'exposition dans l'exposition. Il s'agit de l'oeuvre d'une organisation de l'Art Florale Floramy qui s'est donné beaucoup de mal pour bien mettre en scène quelques fleurs d'orchidées.




Et voici le résultat :









C'est beau, n'est-ce pas ?

Voilà, c'est tout pour l'instant. J'espère que mon article vous a plus, je vous revois au prochain.

jeudi 19 mai 2016

Quelques photos fleuries

Aujourd'hui je vais vous montrer quelques photos des orchidées qui sont en fleur en ce moment.
En premier ce sera bien sûr le Dendrobium warnianum gigantum, parce que cela fait quand même deux ans que j'attends sa floraison et voilà, je vous présente ses fleurs magnifiques.

Dendrobium warnianum gigantum
Elle sont superbe, n'est-ce pas ? Une autre photo de plus près, parce que c'est si beau.


Par contre, je ne peux pas dire pourquoi elle s'appelle gigantum. Ses fleurs ont un diamètre de 10 cm ce qui n'est pas vraiment gigantesque. Elles sont malgré tout très grandes et avec ses cinq fleurs en tout, l'ensemble est quand même beau à voir.

Le candidat suivant est encore un Denrobium, le Dendrobium Stardust. Il s'est bien remis pendant ces derniers années et me montre cela avec une belle floraison, surtout pour sa petite taille.

Dendrobium Stardust
Comme vous pouvez le voir sur la photo, une fleur étrangère s'est cachée dans ce beau bouquet, c'est la fleur du Dendrobium aphyllum qui, lui aussi, fleurit encore.

Mon Dendrobium harveyanum a une floraison exceptionnelle cette année. On dirait qu'il a bien aimé le repos froid et sec pendant l'hiver. Il présente le nombre incroyable de 11 fleurs finement dentelées, un nouveau record pour lui !

Dendrobium harveyanum
De près on voit bien mieux toutes ces "poils" qui bordent les pétales, magnifique.


Si ça continue comme ça, je vais peut-être me spécialiser sur les Dendrobium, car il faut croire qu'ils se plaisent le mieux chez moi par rapport aux autres orchidées...

Mais j'ai encore quelques autre orchidées qui fleurissent en ce moment. Comme par exemple la Phalaenopsis Mini Mark. Depuis que je l'ai acheté, elle fleurit chaque année. Par contre, après cette floraison je vais la rempoter et la remettre dans des écorces de pin parce qu'elle n'aime pas trop la culture dans des billes d'argile. Et ça se voit clairement, elle fait de toutes petites feuilles et ses racines ne sont pas non plus les plus fraîches.


Phalaenopsis Mini Mark
La dernière photo est une photo de groupe. lol
Comme vous pouvez le voir il y a encore quelques orchidées de plus qui fleurissent.
Entre autres on a la Vanda qui est en train d'ouvrir ses grandes fleurs bleu-violet, juste en dessous la Phalaenopsis Champion Black Pixie en rouge foncé, au dessus c'est la Phalaenopsis Red Lip avec ses fleurs blanche et violet, au dessus du Dendrobium harveyanum jaune brille la fleur gracieuse du Psychopsis Butterfly, le prochain est le Dendrobium aphyllum avec ses fleurs rose et blanche, il est déjà en train de faner et puis tout en haut le Dendrobium warnianum gigantum..


Voilà, c'est tout pour le moment mais je suis déjà en train de préparer le prochain article pour vous. Jusque là, prenez soins de vous et merci pour votre fidélité.

lundi 9 mai 2016

Mise à jour action de sauvetage du Phalaenopsis Sweet Memory

Déjà 9 jours depuis le démarrage de l'essai de sauvetage de ma Phalaenopsis Sweet Memory avec des boutures de sa dernière hampe florale. ( ça fait beaucoup de "de" lol ).
Je suis toujours confiant, mais je pense que deux des petits ne vont pas tarder à disparaître. On le voit bien, les deux boutures de droite ont changé de couleur, d'ailleurs celle du haut encore plus que l'autre.
Les deux de gauche, au contraire, vont plutôt bien et mon essai pourra même fonctionner.
Tout vient à point à qui sait attendre...


Au fait, vous avez vu ? A partir d'aujourd'hui vous surfez coté sûr si vous lisez mon blog, parce que tout est sécurisé. On peut facilement le voir à cet "https" devant l'adresse internet de mon blog.
Donc merci pour votre fidélité et encore beaucoup de plaisir avec la lecture de mes petits articles.

vendredi 29 avril 2016

Essai de sauvetage d'une Phalaenopsis Sweet Memory

Comme je l'avais dit dans le dernier article, j'ai perdu le Phalaenopsis Sweet Memory pendant l'hiver. C'est le mélange du froid (autour de 16°C à peu près) et de l'humidité dans le substrat qui a fait pourrir les racines et l'orchidée perdait toutes ses feuilles rapidement. Une action de sauvetage n'était malheureusement plus possible.
Vraiment ???
Si !!!
Parce qu'avant de mourir, cette petite plante faisait encore une dernière floraison avec trois magnifiques fleurs sur une belle tige.

A ce jour, toutes les fleurs étaient fanées et je voulais mettre la plante sèche sur le compost, quand j'avais une idée. Ou autrement dit, je me souvenais d'avoir lu un article sur un forum ou ailleurs, dans lequel quelqu'un racontait qu'il avait réussi de faire apparaître des keikis sur des yeux dormants d'une hampe florale d'une Phalaenopsis.


J'avais la hampe florale, fallait donc juste que je trouve comment cela fonctionne exactement.
Et grâce aux adhérents très actifs d'un groupe Facebook pour amateurs d'orchidées, j'ai eu rapidement plusieurs façons pour le faire.
J'ai alors coupé la hampe florale en quelques morceaux, chacun avec un oeil en milieu et deux centimètres de tige de chaque coté.


Ensuite, avec un couteau bien affûté et une pincette, j'ai enlevé la peau protectrice de chaque oeil (cette peau est bien visible sur la première photo).


Et à la fin j'ai pris ces morceaux et les ai mis dans un récipient avec de la sphaigne.
On peut aussi les mettre dans du terreau ou de la tourbe, mais je n'avais rien de cela chez moi. Je pense aussi que c'est un avantage de les mettre dans de la sphaigne, car cette mousse a une action fongicide et empêche donc naturellement l'apparition de champignons.
Pour finir j'ai enfermé l'ensemble dans un sac en plastique transparent pour avoir une haute humidité et je l'ai mis directement à coté de l'orchidarium pour que ces petits boutures peuvent profiter de sa lumière, sans risque de se trouver sous le soleil direct.
Il ne reste plus qu'à attendre et à regarder de temps à autre si tout va bien.
J'espère que cela fonctionne comme ça et que je puisse bientôt avoir une petite sœur de cette belle Phalaenopsis. Je vous tiens au courant bien entendu.

jeudi 21 avril 2016

Première floraison en vue du Dendrobium warnianum gigantum

J'ai attendu long temps, mais il faut croire que cela va enfin arriver : mon Dendrobium warnianum gigantum a fait des boutons de fleurs pour la première fois. Certes, seulement sur deux yeux et de ce fait il y aura six fleurs grand maximum, mais ça montre que ma culture a l'air de lui plaire.

Dendrobium warnianum gigantum
Tout au contraire pour certaines d'autres orchidées qui montrent depuis le début de l'hiver des signes de faiblesse. Il y en a même deux qui sont mortes depuis l'été dernier. Cet hiver c'est la Phalaenopsis Sweet Memory, ma Phalaenopsis préférée, qui n'a pas supporté le froid, et l'été dernier c'était Rhynchostylis coelestis qui avait la pourriture du tronc, donc rien à faire pour la sauver.
J'espère que ce sont les seules orchidées qui me quittent cette année.
Je continuerai bien sûr de vous informer de mes plantes, même si c'est moins souvent qu'au début.

jeudi 4 février 2016

Mon orchidarium - mise à jour

Aujourd'hui, je vais vous montrer le développement de mon orchidarium depuis juin 2015. Et ceci grâce à la petite Lepanthes calodictylon qui a fleuri pour la première fois. Mais je vous montrerai des photos plus tard. D'abord qu'elle impressions sur l'orchidarum.
Sur cette double photo, vous pouvez voir l'orchidarum en comparaison directe entre aujourd'hui (à droit) et il y a huit mois :


Alors moi je trouve qu'il a beaucoup changé ces derniers mois. Les différentes sortes de mousses ont pris possession de pratiquement chaque coins. On a l'impression qu'elles veulent surtout envahir les grandes racines. Je trouve ça génial, car cela donne une impression de naturel à l'ensemble. Mais les racines ne sont pas les seules à verdir, l'arrière-plan aussi se couvre de plus en plus de mousse et de petites fougères. Si ça continue comme ça, on verra bientôt plus rien de l'Hygrolon.


La même chose pour la pouzzolane, que l'on distingue uniquement en regardant de pré. Sur ce substrat ne prospèrent non seulement des mousses et des fougères, mais aussi quelques Anubia nana et des Helxine (Soleirolia soleirolii) qui étalent leurs fines pousses dans tous les sens.


L'ensemble pousse si bien, que la petite Macodes petola est presque complètement couverte. Cette Macodes se porte d'ailleus très bien, elle a même fait une nouvelle pousse. Dans quelques mois je vais pouvoir la mettre dans un pot et elle pourra pousser comme la Ludisia discolor.


Comme déjà dit plus haut, tout se développe très bien et mon orchidarium prend des allures d'un vrai petit biotope. Cette racine le montre parfaitement.


Elle héberge quatre orchidées. Tout en haut on voit trois bulbes de Dinema polybulbum, juste en dessous un Dendrobium bellatulum, tout en bas la Lepanthes calodictylon et derrière à droite la minuscule Lepanthes telipogoniflora.
Le Dinema polybulbum s'est bien acclimaté et a une croissance régulière. Sur quatre bulbes il a fait un nouveau bulbe et aussi beaucoup de racines, avec lesquelles il s'accroche désormais seul sur son support.

Dinema polybulbum
Rien de nouveau pour le Dendrobium. Je pense qu'il fait un repos parce qu'à part une légère croissance des racines, rien ne se passe en ce moment. Mais je pense que ça reviendra sûrement au printemps, car on voit qu'il va bien.
Passons à la Lepanthes calodictylon. Cette orchidée m'a donné des soucis. Elle faisait beaucoup de nouvelles feuilles, mais à chaque fois la feuille dessèchait avant de d'avoir ouverte. Et d'un seul coup elle faisait une feuille énorme. Elle est jusqu'à présent la plus grande feuille que cette orchidée a jamais fait. Mais ce n'est pas tout, imaginez, hier et par le plus grand des hasards j'ai découvert qu'elle fleurit !
Pourquoi par hasard ? Regardez :


En effet, elle avait très bien caché cette minuscule fleur, la feuille étant tournée vers le fond de l'orchidarum. C'est en nettoyant la vitre que j'avais découvert une tâche rouge sur la feuille et en regardant de plus près, cette tâche s'est révélée comme magnifique fleur.

Lepanthes calodictylon
C'est avec une baguette fine que j'ai mis la feuille dans une position permettante de prendre quelques photos. Voilà donc la première fleur de cette orchidée dans mon orchidarium. N'est elle pas magnifique ? :-)


L'autre Lepanthes par contre montre beaucoup moins si elle va bien ou pas. Certes, elle fait régulièrement de nouvelles feuilles et chacune de ses feuilles forme aussi une hampe florale, mais jusqu'à maintenant aucune fleur s'est ouverte. Au printemps, je vais la mettre à gauche sur la racine. Là, elle aura plus de lumière et ça règlera peut-être déjà le problème.

Lepanthes telipogoniflora
Bon, quoi d'autre ?
Ah oui, l'Haraella retrocalla était envahi par des petits ravageurs et j'avais peur qu'elle ne survive pas à cette attaque. Avec le bon traitement je pouvais la sauver et elle s'en est bien remise. Elle fait de nouvelles feuilles dans son coeur et aussi deux nouvelles pousses. J'espère qu'elle continue sa croissance et qu'elle fleurira bientôt. Sa petite sœur avait plus de chance, elle n'était pas touchée par l'invasion et n'avait donc pas endommagée.

Haraella retrocalla
Quelques mots au sujet d'Aerangis rhodosticta. L'orchidée qui, non seulement ne voulais pas pousser du tout, mais qui rétrécissait même à vue d'oeil et j'ai donc décidé de m'occuper d'elle spécialement. Je l'ai alors enlevé de l'arrière-plan, lui ai bricolé une petite cage avec du fil de fer pour pouvoir la manipuler plus facilement et grâce à cette cage je peux l'enlever, lui donner un bain d'eau de pluie tous les deux jours et la remettre à sa place. Cette technique lui plait tellement, qu'elle a fait deux belles racines. J'espère qu'elle aie bientôt assez de force pour faire de nouvelles feuilles. En tout cas, je suis confiant.

Aerangis rhodosticta
Pour finir quelques photos de la Grassette (Pinguicula) qui habite aussi mon orchidarium et qui a même fleuri, ou mieux encore, qui fleurit toujours. Elle est venue à moi en tant que petit cadeau lors d'une commande d'orchidées et depuis elle vit sa vie dans le coin droit derrière la grande racine. Il y a quelques semaines, elle m'avait surpris avec des excroissances bizarres, bien cachés à l'intérieur de ses feuilles.

Pinguicula
Il s'agissait là sans aucun doute d'une hampe florale avec sa fleur et voilà ce qui est sortie quelques temps plus tard, quelle beauté !


Ces fleurs (il y en a deux) sont tellement belles, qu'elles ont surement dû briser le cœur de la Grassette quand la première a commencé à faner. Parce que du coup, elle continue sa croissance avec deux cœurs. ;-)

Voilà alors pour les nouvelles. J'espère que mon article vous a plu et que vous me laisserez un petit Plus1 ou même un commentaire.
A bientôt avec un nouvel article et avant que j'oublie :
bonne année à tous mes lecteurs, surtout plein de santé et beaucoup d'amour.
Votre Micha